…et se prépare 3 ans avant.

Pourquoi cette stratégie ?

1/ Souvent l’entreprise est le parcours d’une vie ou un moment très important de la vie d’un homme ou d’une femme dirigeante d’entreprise.

2/ Sauf rupture morale ou fatigue physique, on ne passe pas sans l’avoir préparé à des journées bien remplies avec 1000 choses à faire à… rien !
Sinon le choc risque d’être violent, même fatal.

3/ Chacun vit différemment la transmission de sa ou ses entreprises et l’objectif de cession peut avoir de multiples raisons :

  • Réaliser son patrimoine professionnel pour « en tirer le maximum »,
  • Obtenir le juste fruit en retour d’un travail accompli,
  • Transmettre sa société à ses enfants,
  • Céder la majorité du capital à un associé qui va continuer,
  • Permettre à un cadre salarié, à des salariés de reprendre l’entreprise dans laquelle ils travaillent depuis plusieurs années,
  • La céder avant qu’il ne soit trop tard,
  • Une situation personnelle qui amène à la vente de son entreprise,

Ceci illustre bien pour nous que les situations sont multiples et qu’une anticipation de la situation s’impose dans de nombreux cas.

Pourquoi 5 ans pour la réflexion ?

Dans certains cas, ce n’est que seulement 5 ans avant son départ à la retraite que l’on devient chef d’entreprise le fameux projet que l’on veut faire depuis longtemps !
Dans d’autres cela fait déjà 10, 20, 30 ans que l’on dirige une société que ce soit par création, cession par un membre de la famille, etc.

Dans tous cas nous parlons ici de stratégie et 5 ans nous paraissent être le bon moment pour se demander :
« Si dans 5 ans je cède mon entreprise, que veux-je avoir en retour ? et suis-je réaliste ! »

Ceci mérite réflexion et la synthèse de cette réflexion peut prendre plusieurs semaines ou même plusieurs mois.
Il y a effectivement des points que vous allez maîtriser, dominer, mais aussi d’autres que vous ne connaissez pas bien voire même ignoriez au départ.
Pour les derniers points, mais ce n’est pas limitatif, je parle ici des problématiques liées à :

  • ses droits à la retraite : combien je vais toucher, et quand puis-je partir dans les meilleures conditions en sachant que ça n’évolue pas dans le bon sens ! A ce sujet des spécialistes en expertise retraite comme Neovia peuvent vous apporter une réponse claire et pertinente,
  • à la succession : si je veux transmettre sans taxation forte, je dois respecter des délais légaux, faire des évaluations et des opérations avec mon notaire, et ce en particulier pour les aspects immobiliers, voir mon avocat pour l’entrée au capital d’un membre de la famille, etc.

Pour les points que vous maîtriser (à titre d’exemple) il y a :

  • est-ce que mon organisation est prête à réellement fonctionner après moi,
  • le salarié clé présent dans la société, qui soit aidera le repreneur si ce n’est pas lui le repreneur, soit polluera la situation à un moment ou un autre (avant, pendant ou après la transmission), ce qui peut avoir des incidences graves pour vous,
  • Y a-t-il des contrats liés à ma personne : si oui, alors il faut préparer le terrain sans pour autant effrayé vos clients/fournisseurs/partenaires,
  • Est-ce que ma société, groupe de société est optimisée en matière de gestion, finance, organisation, structure.

Tout ceci est primordial, car même si cela paraît évident, rarement la démarche est entreprise en amont sur l’ensemble des points.
Pourtant, cela permet d’augmenter la valeur de votre société et de préparer ce « passage de témoin » dans les meilleures conditions possibles.

Comitatus conseille depuis de nombreuses années en matière de développement et transmission les dirigeants à toutes les étapes de leur vie et peut lors d’un entretien confidentiel vous présentez une démarche 100 % gagnante.
Nous sommes à votre disposition pour un premier échange gratuit